Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 20:09

 

Joseph Levitch (1926-2017). Il est né dans le New Jersey, son père est acteur. Il commencera sa carrière en formant un duo comique avec Dean Martin, ils joueront ensemble au music-hall et au cinéma dans une série de films où il multiplie les grimaces qui finissent par être horripilantes. Le duo se sépare en 1957, il continue de tourner des films sans grand intérêt avant de décider de se mettre en scène lui-même et le résultat est bien supérieur à ses prestations antérieures (Premier film : Le dingue du palace), mais il est victime d’une sévère dépression qui l’écarte du cinéma pendant des années, il revient en 1980, mais son film : Au boulot Jerry est un échec aux USA, Scorsese le fera tourner dans : La valse des pantins, tombé dans l’oubli dans son pays, il tournera ensuite en France et en Europe. On le voit dans : Le délinquant involontaire, trois bébés sur les bras, Le kid en kimono, Tiens bon la barre Jerry, Le dingue du palace, Le zinzin d’Hollywood, L’increvable Jerry, Un chef de rayon explosif, Docteur Jerry et Mister love, Arizona dream, Les drôles de Blackpool, Max Rose, Le casse est son dernier film en 2016. Il a été le premier à filmer en vidéo ses tournages pour avoir une idée immédiate du résultat. Son humour divise les cinéphiles, certains le portent aux nues, d’autres l’exècrent.

Repost 0
Published by BIOGRAF
commenter cet article
20 août 2017 7 20 /08 /août /2017 07:06

 

(1952). Il est né à Chicago. Il fait de bonnes études de cinéma (Bachelor of Art en 1974), en 1975 il rentre au magazine « Rolling Stone » comme journaliste. En 1976 (1), il devient producteur, scénariste et réalisateur à la TV. Il tourne son premier film en 1986 : A propos d’hier soir avec Demi Moore (Faute de l’avoir entière ! c’est une blague (joke in english)), c’est une bonne comédie, elle sera suivie de : Glory en 1989, une histoire triste sur le premier régiment de « noirs » formé pendant la guerre de sécession avec Denzel Washington, en 1992, il tourne : Living normal un road movie de femmes avec des actrices peu connues (Christine Lahti, Meg Tilly et Patrika Darbo) juste après le chef d’œuvre du même genre de Ridley Scott : Thelma et Louise et son film en subira la concurrence, En 1994, il tourne : Légendes d’automne, une grande saga historique avec Brad Pitt, puis en 1996 viendra : A l’épreuve du feu un film sombre sur l’attitude d’une femme soldat, jouée par Meg Ryan (et avec Denzel Washington), pendant la guerre d’Irak, en 1998 on aura : Couvre-feu, un thriller avec Bruce Willis et Denzel Washington, en 2003,il tourne : Le denier samouraï, un film surprenant avec un Tom Cruise parfaitement à l’aise dans ce film sur l’honneur, En 2006 il met en scène : Blood diamond, un formidable film sur les diamants de sang avec Di Caprio et Djimon Hounsou, un film haletant mais triste sur le rédemption, En 2009 on verra : Les insurgés, un film qui traite de la révolte de juifs de Biélorussie contre la barbarie nazie avec Daniel Craig et Liev Schreiber (Les frères Bielski en réalité), Love et autres drogues est réalisé en 2010, Le prodige en 2014 et Jack Reacher 2, avec Tom Cruise en 2016. Comme on le voit c’est un réalisateur qui tourne peu souvent, mais ses films sont très efficaces et très souvent basés sur des faits réels.

 Il tourne aussi pour la TV, il est producteur et scénariste.

(1) et non 1967 j'avais inversé les 2 derniers chiffres! (Sorry!)

Repost 0
Published by BIOGRAF
commenter cet article
19 août 2017 6 19 /08 /août /2017 06:03

John Marcellus Huston (1906-1987). Il est né dans le Missouri à Nevada. Sa mère est journaliste, et son père est acteur, il le dirigera d’ailleurs dans : Le trésor de la Sierra Madre, ce qui vaudra à Huston les « Oscar » de meilleur réalisateur et meilleur scénario et à son père l’Oscar du meilleur second rôle ! Il monte sur les planches avec son père dés l’âge de 3 ans !  Il tombe ensuite très gravement malade et il est envoyé en sanatorium, il s’en sort à la très grande surprise du corps médical tant sa maladie était grave !  Il pratique alors la boxe et lui devra son nez cassé. Il se marie et monte sur les planches à Broadway pour commencer une carrière de comédien en 1925, mais il abandonne tout et part à Mexico où il devient officier de cavalerie expert en chevaux ! De nouveau il abandonne tout et retourne aux USA pour devenir écrivain de nouvelles et il apparaît dans quelques films. A nouveau, en 1932, il laisse tout tomber et part pour Londres et Paris pour étudier la peinture et le dessin, il vit alors comme un SDF. Il repart ensuite aux USA en 1933 et recommence à tourner comme acteur de second plan et à écrire des scénarios qui lui valent de tourner son premier film : Le faucon maltais en 1941 avec Bogart qui est devenu un film culte. En 1942 il poursuit avec : L’amour n’est pas un jeu, puis Griffes jaunes. Il participe à la seconde guerre mondiale comme cinéaste aux armées sous la direction de Frank Capra, ses documentaires, à ce sujet, sont jugés comme essentiels, l’un d’eux est tellement éprouvant qu’il ne sera pas diffusé pendant 40 ans. Il tourne à nouveau en 1947 et ce sera un chef d’œuvre: Le trésor de la Sierra Madre avec Bogart (et le père de Huston, voir plus haut), ce film sera multi-récompensé. On lui doit ensuite : Key Largo, Les insurgés, Le malin, Quand la ville dort, L’odyssée de l’African Queen, Moby Dick (Aussi multi-récompensé), L’adieu aux armes, Le barbare et la Geisha (Avec John Wayne), Les racines du ciel, Le vent de la plaine, Les désaxés, Le dernier de la liste (Un film curieux et baroque), La nuit de l’iguane, La bible, Casino royale (Un segment), Reflets dans un œil d’or, La lettre du Kremlin, Juge et hors-la-loi, Le piége, L’homme qui voulut être roi, un film magnifique avec le duo : Sean Connery et Michael Caine, A nous la victoire, Au-dessous du volcan, L’honneur des Prizzi (Aussi couvert de récompenses), Les gens de Dublin avec sa fille Anjélica, ce film rend hommage à un pays cher à son cœur (Il est citoyen irlandais depuis 1964)et ce sera le dernier en 1986. Très, très peu de réalisateurs ont autant d’excellents films à leur palmarès ! Il a obtenu un très grand nombre de récompenses pour sa carrière.

Il a aussi été acteur dans plus de 50 films, Scénariste dans 40 et producteur dans 15.

Il a dirigé son père dans trois films et sa fille dans cinq.

C’est un des réalisateurs majeurs du cinéma mondial.

Il s’est marié 5 fois et a divorcé 5 fois !

En 1933, ivre au volant, il a tué un danseur mexicain et a été sauvé de la prison grâce à l’intervention de Louis B. Mayer auprès de la police de Los Angelés

ANECDOTE : Sa direction d’acteurs était éprouvante (Bogart le surnommait : Le Monstre) John Wayne lors du tournage de : Le barbare et la Geisha, l’a mis K.O. d’un coup de poing !

Repost 0
18 août 2017 5 18 /08 /août /2017 05:58

(1906-1960). Il est né à Paris. Son père est administrateur de société et sa mère est à la tête d’une maison de couture. Très jeune il est passionné par le jazz et rencontre Jean Renoir grâce aux amis de ses parents. Stewart sur un transatlantique, il rencontre King Vidor dont il refuse la proposition de le prendre comme acteur et comme assistant. Il intègre la société de son père, mais il s’y sent malheureux et démissionne pour retrouver Jean Renoir et devenir son assistant en 1931. Il tourne un court-métrage avec Pierre Prévert : Le commissaire est bon enfant. Il propose alors à un ami producteur, un scénario, mais le producteur préfère le faire tourner par Jean Renoir, cela deviendra : Le crime de monsieur Lange. Après une brouille avec Renoir, il redevient son assistant sur : La vie est à nous. Il peut enfin tourner son premier film : L’or du Cristobal en 1938, mais il refuse les économies exigées par le producteur et le tournage cesse, il est mobilisé et c’est un autre réalisateur qui terminera le film (Jean Stelli). Il est fait prisonnier, mais est rapatrié pour cause médicale. Il se remet au travail et tourne son premier « Vrai » film : Dernier atout en 1942, suivront : Goupi mains rouges et Falbalas tournés sous l’occupation.  Après la Libération, il tournera : Antoine et Antoinette, Rendez-vous de juillet, Edouard et Caroline. Arrive alors le magnifique « Casque d’or » avec la sublime Simone Signoret et un Serge Reggiani superbe. Puis il tourne : Rue de l’estrapade, Touchez pas au grisbi un excellent polar qui signe le retour gagnant de Jean Gabin et l’arrivée d’un « catcheur » génial : Lino Ventura (Qui ne croyait absolument pas avoir un avenir dans le cinéma !). Vient, ensuite : Ali Baba et les 40 voleurs avec un Fernandel au mieux de sa forme, puis il y aura : Les aventures d’Arsène Lupin, Montparnasse 19. Son dernier film en 1960 sera l’extraordinaire : « Le trou », cette histoire de tentative d’évasion et de trahison, avec Michel Constantin et Jean Keraudy (Un ancien « vrai » truand) est un chef d’œuvre de suspens, d’émotion, de courage et de lâcheté, à chaque projection, la magie de ce film reste intacte !

Résistant incontesté, il a été un ardant défenseur de Clouzot à la Libération.

Il a fait des caméos dans une dizaine de films. Il a été assistant sur une douzaine de films dont 9 avec Renoir et il était aussi scénariste pour une quinzaine de films.

Son fils : Jean Becker est aussi réalisateur (Un nommé La Rocca, L’été meurtrier, Les enfants du Marais, Un crime au paradis, Deux jours à tuer).

 

 

Repost 0
Published by BIOGRAF
commenter cet article
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 06:09

Christian Albert François Maudet (1904-1994). Il est né à Paris. Son père est chef d’entreprise. Il fera les arts-déco et débutera au cinéma comme affichiste en 1924, deviendra journaliste de cinéma, puis décorateur en 1928 et ne tournera son premier film qu’en 1932 : Le bidon d’or et la même année : Adhémar Lampion, il poursuit avec une série de courts et moyens-métrages avant de tourner à nouveau : Compartiment de dames seules en 1934. On lui doit prés de 60 réalisations pour le cinéma et autant pour la TV en 45 de métier ! Pour le cinéma on peut retenir : Rigolboche avec Arletty, Un de la légion avec Fernandel, François 1° avec Fernandel (et la célèbre scène de torture comique avec la chèvre), Les pirates du rail, Les disparus de Saint Agil un très bon film à suspens avec des internes d’un pensionnat qui lui vaudra le prix Jean Vigo, L’assassinat du Père Noël, La symphonie fantastique, Carmen, Boule de suif, Un revenant avec Jouvet, La chartreuse de Parme, Barbe bleue, Fanfan la tulipe avec Gérard Philipe qui lui vaudra le prix de la mise en scène à Cannes en 1952, Lucrèce Borgia, Madame du Barry, Nana, Si tous les gars du monde, Babette s’en va-t-en-guerre avec Brigitte Bardot (Et le formidable numéro de Francis Blanche en nazi sadique), Madame Sans-Gêne, Les bonnes causes, La tulipe noire avec 2 Alain Delon, Le gentleman de Cocody avec Jean Marais, Le saint prend l’affût, Les pétroleuses avec B.B, La vie parisienne en 1977 est son dernier film.

Il a fait tourner la quasi-totalité des acteurs de son époque !

Il a eu un « César » d’honneur en 1985 pour toute sa carrière.

Il est chevalier de la Légion d’Honneur, Officier de l’Ordre National du Mérite, Croix de guerre 39-45 et commandeur des Arts et Lettres

Il a réalisé 2 films sous l’occupation pour la Continental : L’assassinat du Père Noël et La symphonie fantastique.

Il a eu 6 femmes dont Martine Carol, Simone Renant et Renée Faure (Aucun rapport avec Barbe Bleue !).

ANECDOTE : A ses débuts il a dessiné des affiches de films avec un co-auteur Jacques Chabraison, ils signaient ces affiches d’une compression de leur deux prénoms, d’où Christian-Jaque

Repost 0
Published by BIOGRAF
commenter cet article
16 août 2017 3 16 /08 /août /2017 06:44

 

(1937). Il est né en Angleterre. Son père est militaire et voyage donc dans de nombreux pays. Son frère : Tony Scott est aussi cinéaste hélas décédé par suicide en 2012. Il veut entrer dans l’armée comme son frère aîné Frank, mais son père l’encourage à faire des études artistiques, ce qu’il fera au London’s Royal college of art (Dont il deviendra docteur Honoris Causa). Il entre ensuite à la BBC pour participer à des séries TV. Il tourne son premier film : Duellistes en 1976, il recevra, pour ce film, Le prix de la meilleure première œuvre à Cannes, il tourne ensuite : Alien, un classique du film d’horreur, puis : Blade runner avec Harrison Ford, un film culte de S.F, Legend avec Tom Cruise, Traquée, Black rain un très bon polar avec Michael Douglas et Andy Garcia qui se passe au Japon, puis viendra : Thelma et Louise qui est un chef d’œuvre absolu où les vedette sont 2 femmes jouée par Susan Sarandon et Geena Davis avec une fin absolument bouleversante, 1492, Mon ami Dodger, Les leçons de la vie, Lame de fond, un drame poignant sur un équipage de jeunes gens pris dans une tempête, A armes égales, Gladiator, un extraordinaire péplum avec un Russell Crowe superbe et un Joachim Phénix en méchant abominable, Hannibal, La chute du faucon noir, un formidable film de guerre sur un fiasco de l’armée US en Afrique, Les associés, Kingdom of heaven, Une grande année, American gangster, un polar sec et nerveux avec Denzel Washington dans le rôle d’un parrain noir, Mensonges d’état, un film particulier sur les agissements des agences américaines avec un homme de terrain qui prend tous les risques (Di Caprio) et un bureaucrate retors (Russell Crowe), Robin des bois, Promethéus, Cartel, Exodus, Seul sur Mars, un film de science fiction d’une rare intelligence avec un Matt Damon superbe, Alien-covenant.

Il est aussi un scénariste prolifique et il est aussi producteur.

C’est un réalisateur d’une rare efficacité, ses films sont généralement de gros succès publics.

Il a été anobli par la reine pour services rendus aux Arts.

Repost 0
Published by BIOGRAF
commenter cet article
15 août 2017 2 15 /08 /août /2017 07:21

Alain Roger Corneau (1943-2010). Il est né dans le Loiret. Son père est vétérinaire et c’est lui qui lui donnera le goût du cinéma. Sa première passion est le jazz, il apprend la batterie et participe à des concerts. Mais sa passion du cinéma ne l’a pas quittée et il entre à l’IDHEC, puis devient assistant réalisateur dés 1969 avec Roger Corman, Costa-Gavras, Nadine Trintignant. Il réalise son premier film : France société anonyme en 1974 qui sera un échec (sera interdit aux moins de 16ans), son deuxième film sera une très belle réussite : Police python 357 avec Montand, Signoret et François Perrier, Les suivants seront également bien reçus : La menace un thriller noir avec Montand, Carol Laure et Marie Dubois, Série noire avec Patrick Dewaere, Le choix des armes, un nouveau film noir avec Montand, Deneuve et Depardieu, Fort Sagane avec Depardieu, Deneuve et Noiret, puis il y a de nouveau une baisse d’intérêt du public pour : Le môme avec Anconina et Nocturne indien pourtant très bien accueilli au Canada, retour en grâce avec : Tous les matins du monde récompensé par 7 « César » dont : Meilleur réalisateur et Meilleur film et qui aura aussi le prix Louis Deluc, Le suivant : Le nouveau monde est un échec, Regain d’intérêt avec : Le cousin et aussi : Le prince du Pacifique, Les suivants ne seront pas très bien appréciés du public : Stupeurs et tremblements, Les mots bleus, Le deuxième souffle (Quelle curieuse idée de vouloir faire un remake du chef d’œuvre de Jean Pierre Melville !), Crime d’amour qui sera son dernier film en 2010.

Il était aussi adaptateur et scénariste. Il a été membre du jury de Cannes en1998.

C’était un homme d’une grande gentillesse et d’un abord très facile et agréable. Il était très engagé à gauche.

Repost 0
Published by BIOGRAF
commenter cet article
14 août 2017 1 14 /08 /août /2017 07:28

Steven Allan Spielberg (1946). Il est né dans l’Ohio à Cincinnati. Son père est ingénieur en électronique spécialisé dans les débuts de l’informatique et sa mère, pianiste a ouvert un restaurant à Los Angelés, il a trois sœurs. N’étant pas un bon élève, il se voit refuser l’entrée des écoles de cinéma et il débute sa carrière à la TV, en tournant des courts-métrages (1959), en écrivant des scénarios et en étant monteur et cela dés l’âge de 12 ans ! Sa première réalisation sera le très fameux téléfilm : Duel en 1971, un formidable film de poursuite entre une voiture et un camion fou et qui sera grand prix à Avoriaz, Puis il tourne Sugarland express un autre excellent film de poursuite pour lequel il aura le prix du meilleur scénario à Cannes, puis viennent : Les dents de la mer un énorme succés (Plus de 9 millions en France), Taxi driver avec un Robert de Niro époustouflant, Rencontre du troisième type (primé au festival du film d’horreur des USA). On retiendra encore : Les Blues brothers, La série des « Indiana Jones », E.T. un succès planétaire, L’empire du soleil, Jurassic Park, multi-récompensé, La liste de Schindler avec les excellents Liam Neeson et Ben Bingsley, un film qui crée une immense émotion à sa projection et qui sera couvert de récompenses : Oscar du meilleur film, du meilleur réalisateur, Golden globe du meilleur réalisateur et de nombreux autres prix dans plusieurs pays du monde, Le monde perdu Jurassic Park, Il faut sauver le soldat Ryan, un autre succès planétaire avec une myriade de très bons acteurs : Tom Hanks, Matt Damon, Vin Diesel, Oscar et Golden globe du meilleur réalisateur et de nombreux autres prix, A.I. Un autre grand succès pour ce film de science fiction, Minority report un formidable film de science (à peine) fiction avec un excellent Tom Cruise, Arrête-moi si tu peux, Le terminal, La guerre des mondes, Munich, Tintin (Pas très fidèle à Hergé), Cheval de guerre, Lincoln, Le pont des espions, Le bon gros géant.

Il est aussi un producteur très important et très actif..

Il a eu un « César » d’honneur en 1995.

La critique est très déchirée à son égard, d’aucun lui reprochant de faire des films pour de l’argent (10 milliards de recettes dans le monde !). Il n’en est pas moins vrai que peu de cinéastes ont eu autant de réussites auprès du public.

Il a des prises de position publiques courageuses contre la guerre en Irak, contre l’homophobie (Il quittera sa troupe de scouts pour cette raison).

Il a une des plus grande collection d’armes des USA et pratique le tir en privé.

Il est un des plus riches cinéastes américains malgré que sa fondation ait été victime de Madoff.

Un astéroïde porte son nom.

Repost 0
Published by BIOGRAF
commenter cet article
13 août 2017 7 13 /08 /août /2017 07:28

 

Philippe Claude Alex de Broca de Ferrussac (1933-2004). Il est né à Paris dans une famille aristocratique. Il passe par l’école Nationale Supérieure Louis Lumière de Noisy-le-Grand, après sa sortie, diplômé, il part tourner des documentaires en Afrique, puis il est appelé au service militaire et fera son temps dans le service cinématographique des armées en Algérie. Après il devient stagiaire d’Henri Decoin puis devient assistant réalisateur avec Chabrol, Schoendoerffer et Truffaut. Il tourne son premier film : Les jeux de l’amour avec Jean Pierre Cassel en 1959, ce film lui vaudra le prix spécial du jury de Berlin en 1960. Sa carrière se poursuit avec : L’amant de 5 jours , Le farceur, vient ensuite : Cartouche un formidable succès avec Jean Paul Belmondo et Claudia Cardinale, Suivi de l’homme de Rio encore un grand succès avec Belmondo(Ce film doit beaucoup à Tintin), Un monsieur de compagnie, Les tribulations d’un chinois en Chine, nouveau succès avec le couple Belmondo/Ursula Andress et Jean Rochefort (Un dialogue mémorable de ce film dit à peu prés ceci : Rochefort : « J’ai le vertige »-Belmondo : »Serrez les fesses »-Rochefort désabusé : « Je ne vois pas le rapport » !), Le plus vieux métier du monde, Le roi de cœur, Le diable par la queue, Les caprices de Marie, La poudre d’escampette, Chère Louise, Le magnifique avec un scénario très malin et un couple Belmondo/Jacqueline Bisset formidable, L’incorrigible, Julie pot-de-colle, Tendre poulet, Le cavaleur, On a volé la cuisse de Jupiter, L’africain, Chouans, Les clefs du Paradis, Le bossu, Amazone, Vipère au poing en 2004 est son dernier film.

Il a aussi tourné plusieurs films pour la TV.
On peut aussi le voir passer, comme acteur, dans une quinzaine de films (Le beau Serge, A bout de souffle, Les 400 coups…).

Il est aussi scénariste pour une quinzaine de films.

Tous ses films peuvent être vus et revus sans jamais nous lasser.

Repost 0
Published by BIOGRAF
commenter cet article
12 août 2017 6 12 /08 /août /2017 07:09

(1924). Il est né à Columbia en Caroline du sud son père est propriétaire d’un magasin de vêtements et sa mère est fille d’un bijoutier. Très jeune il pratique la danse classique et se retrouve sur les planches à Broadway à 17 ans, c’est là qu’il rencontrera Gene Kelly. Dés son plus jeune âge il est passionné par le cinéma qui est un refuge à son isolement. Il vient au cinéma par le biais de la chorégraphie en 1943 et pendant 15 films avant de tourner son premier film en collaboration avec Gene Kelly : Un jour à New York en 1949 avec aussi Franck Sinatra, c’est une bonne comédie musicale, il tournera au total 32 films dont : Chantons sous la pluie qui reste un chef d’œuvre absolu de la comédie musicale avec Gene Kelly (Et la célèbre et éternelle chanson ‘Singing in the rain »), Les 7 femmes de Barberousse, Drôle de frimousse avec la délicieuse Audrey Hepburn et Fred Astaire, Ailleurs l’herbe est plus verte, Charade un formidable thriller bourré d’humour avec Cary Grant et Audrey Hepburn, Arabesque une autre très grande réussite avec Sophia Loren et Gregory Peck, la symétrie de ces deux film est amusante, dans l’un la femme mène le jeu et l’homme est ballotté au gré des rebondissements dans l’autre c’est exactement l’inverse ! Il tourne ensuite : Voyage à deux, L’escalier, Le petit Prince, Folie-folie, C’est la faute à Rio en 1984 est son dernier film, il tournera encore un peu pour la TV et la vidéo jusqu’en 2003.

Unfilm de Stanley Donen est ungage absolu de qualité. Il a aussi été producteur. Il a été marié 5 fois.

Il a eu de nombreux prix pour l’ensemble de son œuvre, mais aucun de ses films n’a reçu de prix !

Il a été membre du jury de Cannes en 1969 et en 1984.

 

Repost 0
Published by BIOGRAF
commenter cet article

Acteurs Et Actrices

  • : Le blog de BIOGRAF
  • Le blog de BIOGRAF
  • : Tous les acteurs et réalisateurs du monde,sans privilégier leur notoriété ou leur époque
  • Contact

Profil

  • BIOGRAF
  • Amateur de cinéma depuis plus de 50 ans.
Autre passion : la Bande Dessinée
  • Amateur de cinéma depuis plus de 50 ans. Autre passion : la Bande Dessinée

Recherche

Articles Récents

  • DECES DE JERRY LEWIS
    Joseph Levitch (1926-2017). Il est né dans le New Jersey, son père est acteur. Il commencera sa carrière en formant un duo comique avec Dean Martin, ils joueront ensemble au music-hall et au cinéma dans une série de films où il multiplie les grimaces...
  • EDOUARD ZWICK
    (1952). Il est né à Chicago. Il fait de bonnes études de cinéma (Bachelor of Art en 1974), en 1975 il rentre au magazine « Rolling Stone » comme journaliste. En 1976 (1), il devient producteur, scénariste et réalisateur à la TV. Il tourne son premier...
  • JOHN HUSTON
    John Marcellus Huston (1906-1987). Il est né dans le Missouri à Nevada. Sa mère est journaliste, et son père est acteur, il le dirigera d’ailleurs dans : Le trésor de la Sierra Madre, ce qui vaudra à Huston les « Oscar » de meilleur réalisateur et meilleur...
  • JACQUES BECKER
    (1906-1960). Il est né à Paris. Son père est administrateur de société et sa mère est à la tête d’une maison de couture. Très jeune il est passionné par le jazz et rencontre Jean Renoir grâce aux amis de ses parents. Stewart sur un transatlantique, il...
  • CHRISTIAN-JAQUE
    Christian Albert François Maudet (1904-1994). Il est né à Paris. Son père est chef d’entreprise. Il fera les arts-déco et débutera au cinéma comme affichiste en 1924, deviendra journaliste de cinéma, puis décorateur en 1928 et ne tournera son premier...
  • RIDLEY SCOTT
    (1937). Il est né en Angleterre. Son père est militaire et voyage donc dans de nombreux pays. Son frère : Tony Scott est aussi cinéaste hélas décédé par suicide en 2012. Il veut entrer dans l’armée comme son frère aîné Frank, mais son père l’encourage...
  • ALAIN CORNEAU
    Alain Roger Corneau (1943-2010). Il est né dans le Loiret. Son père est vétérinaire et c’est lui qui lui donnera le goût du cinéma. Sa première passion est le jazz, il apprend la batterie et participe à des concerts. Mais sa passion du cinéma ne l’a pas...
  • STEVEN SPIELBERG
    Steven Allan Spielberg (1946). Il est né dans l’Ohio à Cincinnati. Son père est ingénieur en électronique spécialisé dans les débuts de l’informatique et sa mère, pianiste a ouvert un restaurant à Los Angelés, il a trois sœurs. N’étant pas un bon élève,...
  • PHILIPPE DE BROCA
    Philippe Claude Alex de Broca de Ferrussac (1933-2004). Il est né à Paris dans une famille aristocratique. Il passe par l’école Nationale Supérieure Louis Lumière de Noisy-le-Grand, après sa sortie, diplômé, il part tourner des documentaires en Afrique,...
  • STANLEY DONEN
    (1924). Il est né à Columbia en Caroline du sud son père est propriétaire d’un magasin de vêtements et sa mère est fille d’un bijoutier. Très jeune il pratique la danse classique et se retrouve sur les planches à Broadway à 17 ans, c’est là qu’il rencontrera...

Catégories